Le Ministère Belge de la Défense renforce son arsenal de cybersécurité

nieuw-datacenter-voor-belgische-defensie

Le Ministère Belge de la Défense renforce son arsenal de cybersécurité

Legrand équipe le quartier général d'Evere

Dans un monde en proie au doute, aux conflits et aux tensions, il n’est pas étonnant que nos dirigeants veuillent un maximum de garanties pour assurer notre protection. Aujourd’hui, la cybersécurité constitue leur principale préoccupation. Notre pays l’a bien compris. Et Legrand Data Center Solutions apporte sa pierre à l’édifice, ou plutôt son expertise.

Sur le front

Pour ceux qui surnommaient jadis l’armée belge « La grande muette », il est temps de changer de fusil d’épaule. Même si le sujet est sensible, le QG de la Défense a son mot à dire quand il s’agit d’évoquer ses ambitions en matière de data centers et d’outils de cybersécurité. Nous rencontrons Philippe Renard, Ingénieur d’expérience au sein du Centre de compétences Infrastructure du ministère belge de la Défense et responsable des « Techniques spéciales ».

Les besoins en cybersécurité exigent que l’État belge déploie et engage de nombreux moyens financiers, matériels et humains. Plutôt que subir, les autorités fédérales compétentes dans ce domaine ont décidé d’agir. Le ministère de la Défense étant particulièrement impliqué dans ce plan d’action, le département intra défense, en charge de la sécurité, a développé un programme d’infrastructures pluriannuel. Le projet d’un nouveau data center représente un jalon essentiel de ce programme. Sa mise en service a été confiée au département où officie Philippe Renard, qui a pris le projet en mains en décembre 2019.

S'adapter et innover

« L’emplacement des baies (10 baies d’une puissance de 8 kW chacune) constituait une contrainte initiale majeure », raconte-t-il. « Nous devions les installer dans une salle de près de 30 m2 située au rez-de-chaussée d’un bâtiment existant peu adapté. Il a fallu mettre à niveau l’alimentation électrique, mais surtout effectuer des travaux de génie civil afin de répartir la charge du matériel sur l’ensemble de la dalle existante. D’autant que les baies étaient dotées d’un onduleur intégré. Pas une mince affaire...

renard-bij-defensie-datacenter

Nous avons décidé d’installer deux rangées de plaques de répartition en PEHD (polyéthylène de haute densité) au centre desquelles nous avons placé les baies serveurs. Par la force des choses, celles-ci se sont retrouvées éloignées les unes des autres. Une configuration peu courante, il faut bien le dire. »

Philippe Renard poursuit : « Il nous fallait donc trouver un système de confinement d’allée qui puisse s’adapter à cette configuration spécifique et qui soit modulaire. Une étude a été menée. Nous sommes vite arrivés à la conclusion que très peu de fournisseurs potentiels remplissaient tous les critères ! Parmi eux figurait le groupe Legrand dont la réputation nous était connue depuis longtemps. Nous avons contacté le responsable grands comptes, Thierry Mossay, pour lui parler de notre projet.

Entre Legrand Data Center Solutions et nous, il a d’abord beaucoup été question d’écoute. Nous avons pu expliquer nos besoins en détail, avant de définir ensemble des pistes pour y répondre. Chaque partie a pu partager ses propres expériences dans une ambiance agréable et constructive. Ce n’est qu’ensuite que nous nous sommes intéressés aux produits. Et là, bingo ! Legrand venait de racheter Modulan, un fabricant allemand de solutions de confinement d’allées sur mesure. Thierry Mossay nous a présenté les solutions en juillet 2019, soumit une offre la semaine suivante... et Modulan a emporté la mise. Nous pouvions passer à l’étape suivante. »

Au millimètre près

Les semaines qui ont suivi ont permis de développer le projet d’installation avec toute l’attention requise. La polyvalence des profilés en aluminium Modulan exige une prise de mesures extrêmement précise. Philippe Renard précise : « Un ingénieur est venu du siège de Modulan situé dans le Land de Hesse, en Allemagne, pour prendre les mesures au millimètre près, avant de présenter une modélisation 3D de l’ensemble de l’installation.

Nous avons tenu compte du système de ventilation basé sur le principe du couloir chaud. Un choix du département IT de la Défense motivé non seulement par l’emplacement relativement éloigné des CRACS, mais aussi par la volonté d’être moins énergivore et de garantir une température homogène entre le bas et le haut des baies.

À la mi-mars 2020, en collaboration avec la société chargée de la gestion HVAC du projet, l’équipe Modulan est venue ajouter les profilés aux baies, serveurs, CRACS et autres équipements déjà en place. Les réglages ont eu lieu dans la foulée et la nouvelle salle a pu être mise en service en septembre de cette année. »

Une société à taille humaine

Les retours du terrain confortent le ministère de la Défense dans son choix de Legrand. Cela ne surprend pas Philippe Renard : « Au-delà de la solide réputation du groupe Legrand et de la grande qualité de ses produits modulables, j’ai vraiment apprécié sa réactivité, son sens de l’écoute et son esprit tourné vers le client à chaque étape du projet. Je n’ai vraiment rien à redire ! »

Êtes-vous intéressé par d'autres projets auxquels Legrand a participé ? Retrouvez-les ici.