La prison de Haren : un projet de construction novateur révolutionnaire

Gevangenis Van Haren

La prison de Haren : un projet de construction novateur révolutionnaire

Le gouvernement fédéral consacre actuellement d’importants efforts à la construction de nouveaux centres pénitentiaires en remplacement ou non de sites existants. On pense par exemple aux prisons de Marche-en-Famenne, Leuze-en-Hainaut et Beveren, mises en service en 2013 et 2014. Un projet qui, pour diverses raisons, se démarque actuellement des autres, est la construction du complexe pénitentiaire de Haren (en région bruxelloise). À terme, ce nouveau complexe doit remplacer les prisons vétustes de Saint Gilles, Forest et Berkendael.

Le village pénitentiaire : une approche innovante et à l’épreuve du temps

Par ce projet, les maîtres d’œuvre (d’une part la Régie des Bâtiments – le gestionnaire immobilier de l’État belge – et d’autre part le SPF Justice) ont le regard tourné vers l’avenir : la prison de Haren aura la forme d’un village, avec des cellules (réparties entre plusieurs bâtiments) pour les hommes et les femmes, une division pour jeunes, une unité psychiatrique et un centre médical.

Ce concept de village décentralisé génère des défis additionnels sur les plans de la surveillance et de la sécurité ; des applications de domotique et d’IdO (Internet des Objets) offrent d’intéressantes opportunités à cet égard, comme par exemple l’utilisation de badges par le personnel et les détenus.


WAFX Award

Un projet récompensé

Le projet carcéral de Haren ne passe pas inaperçu et a déjà été primé à plusieurs reprises. Lors des Partnership Awards 2019, concours récompensant les meilleurs partenariats entre public et privé, le projet a été élu « Best Social Infrastructure Project ». Et cette récompense a été suivie en décembre 2019 d’un WAFX-Award au World Architecture Festival d’Amsterdam (dans la catégorie « Power and Justice »)..


Une procédure DBFM pour un partenariat unique

La conception et la construction de la prison font l’objet d’une procédure DBFM (Design, Build, Finance & Maintain).

Pour ce type de collaboration entre les secteurs public et privé, le commanditaire/maître d’œuvre et l’utilisateur publics (ici respectivement la Régie des Bâtiments et le SPF Justice) comptent sur des partenaires privés pour mener à bien la conception, la construction, le financement et la maintenance du complexe. Comme caractéristique typique des projets DBFM, les partenaires (entrepreneur, installateur et distributeurs) collaborant avec leur propre expertise et savoir-faire, réfléchissent tous ensemble dès le début du projet afin de parvenir à une conception intégrée, ce qui permet de gagner du temps et d’être plus efficace.

Quelques chiffres impressionnants

  • Le site de la prison fait environ : 15 hectares
  • La superficie de la prison même est de 116.000 m²
  • Le complexe se compose de 10 bâtiments différents
  • La capacité est de près de 1 200 cellules
  • L’installation comporte 34 km de câblage en fibre optique
  • 800 km de câbles data
  • plus de 23 000 prises de courant (dans les cellules)
  • 96 panneaux de brassage.

Pour ce projet, la mission a été confiée à Cafasso Consortium. Cet entrepreneur a uni ses forces avec celles de plusieurs sous traitants : les bureaux d’architecture EGM et B2Ai, Engie Solutions Belgium (comme installateur) et Cebeo et Legrand comme fournisseurs de solutions globales qui vont de simples prises de courant à des systèmes complexes de communication de données. L’approche DBFM a permis à chacune des parties d’apporter sa propre expertise et savoir faire afin de créer et déployer ensemble une conception intégrée, et ce dès le début de cet ambitieux projet.

Un contrat de maintenance sur 25 ans pour une vision à long terme

Les partenaires de cette collaboration associés au projet ne sont d’ailleurs pas uniquement en charge de la conception et de la construction de la prison, mais aussi de sa maintenance sur 25 ans. Ainsi, pendant tout le cycle de vie du complexe pénitentiaire, ils pourront répartir et effectuer ces différentes tâches en toute autonomie et d’un commun accord. Dans le même temps, tout est fait pour que les nuisances occasionnées pour le voisinage soient aussi limitées que possible, tant pendant les travaux que durant l’utilisation de la prison.


Une approche efficace grâce à une procédure BIM

En dépit de son ampleur considérable, l’aspect unique de ce projet est son développement intégral via une procédure BIM (Building Information Modeling). Legrand soutient résolument cette approche en fournissant les fichiers BIM nécessaires au projet.

L’ensemble du projet de construction a en effet été conçu et visualisé via un modèle 3D intelligent, permettant à toutes les parties impliquées de planifier et prendre leurs décisions plus efficacement et de communiquer sur ces décisions pendant tout le cycle de vie du projet. Toutes les parties peuvent ainsi anticiper les éventuels conflits, diminuer les coûts cachés et réduire les délais de livraison pendant l’exécution.


constructie Gevangenis Van Haren

Sous la direction d’Engie Business Solutions

Après que le consortium Cafasso ait été désigné par la Régie des Bâtiments pour réaliser cette mission DBFM, Engie Business Solutions est entré en scène comme installateur pour définir plus précisément la portée du projet pendant les pourparlers et contribuer à mener à bien la conclusion du contrat. Michiel Jacxsens, Department Manager, et Kevin Schepers, Senior Project Manager chez ENGIE Solutions, nous en disent plus :

« Grâce à notre expérience en gestion de projets carcéraux, nous avons été sollicités pour lancer une étude incluant l’élaboration et la modélisation du projet de prison en 3D. Dans le même temps, il nous a fallu trouver des fournisseurs en mesure de proposer des solutions de haute qualité à des prix abordables et de mettre à disposition des collaborateurs expérimentés pour participer activement au projet. Nous voulions chercher avec eux des solutions durables en vue de soutenir la logistique du chantier. »

« Du fait de l’ampleur considérable du chantier avec plusieurs bâtiments disposant chacun de leur propre planning de travaux, nous avions absolument besoin de lignes de communication courtes, de réunions de concertation fréquentes et d’une mise au point continue des processus logistiques. Aussi, il était pour nous essentiel de travailler avec des partenaires avec lesquels le courant passerait et qui seraient en mesure de présenter un historique de projets menés à bien par le passé. Cebeo et Legrand ont répondu à ces exigences. »

Cebeo : le souci de la qualité et de l’écologie

En tant que distributeur de matériel électrique et fournisseur de services et solutions techniques, Cebeo suit déjà le projet de construction de la prison de Haren depuis 2012. Pour Cebeo, Patrick Delbaere (directeur Key Accounts & Large Projects) et Piet Van Eenoo (Warehouse Manager) nous donnent des précisions :

Un faible impact environnemental

« Nous contribuons à assurer un flux logistique aussi efficace et durable que possible. Pour ce faire, nous veillons notamment à ce que les produits et matériels soient livrés selon le principe du juste à temps, ce qui offre la meilleure garantie d’une fourniture stable et fiable. Nous nous efforçons en outre de diminuer substantiellement nos émissions de CO2 en regroupant ces livraisons par étage de bâtiment et par cellule, avec à la clé beaucoup moins de mouvements de transport inutiles sur le chantier et donc une empreinte écologique significativement réduite. Enfin et surtout, nous réduisons au maximum notre utilisation d’emballages (en plastique). Cette mesure permet également de préserver notre environnement. »

« Cebeo a pris part à plusieurs appels d’offres pour différentes techniques. Avec l’aide de nos collègues de Legrand, nous pouvons nous enorgueillir d’une fourniture rapide et aussi durable que possible de produits et solutions globales qui tiennent compte de la technologie, du budget et des attentes des clients finaux. Nous sommes par exemple en charge de la fourniture de solutions de communication de données. »

« Nous contribuons à assurer un flux logistique aussi efficace et durable que possible. Pour ce faire, nous veillons notamment à ce que les produits et matériels soient livrés selon le principe du juste à temps, ce qui offre la meilleure garantie d’une fourniture stable et fiable. Nous nous efforçons en outre de diminuer substantiellement nos émissions de CO2 en regroupant ces livraisons par étage de bâtiment et par cellule, avec à la clé beaucoup moins de mouvements de transport inutiles sur le chantier et donc une empreinte écologique significativement réduite. Enfin et surtout, nous réduisons au maximum notre utilisation d’emballages (en plastique). Cette mesure permet également de préserver notre environnement. »

« Si chez Cebeo nous pouvons travailler selon ce mode opératoire durable, c’est uniquement parce que nous avons élaboré un processus entièrement dédié, tant pour les entrées que pour les livraisons. Ceci implique le recours à des magasiniers spécifiques pour chaque sous processus et un contrôle clair par les chefs de services. »

Legrand : fiers de travailler à un projet unique de construction

Keor Mod

Pour Legrand également, ce projet est un défi passionnant, mais aussi l’opportunité idéale de démontrer la valeur ajoutée que peut offrir l’entreprise, tant par son expertise que par ses solutions globales pour les projets de construction immobilière. Chris Vandebrouck, directeur commercial Belgique Luxembourg, Wim Kemps, Lead Qualifier - Technical Solutions, et Tony Masure, Business Development Manager UPS Benelux, nous expliquent en quoi cette collaboration est unique :

« Cebeo, avec qui nous avons passé des accords clairs dans une parfaite entente, et nous mêmes fournissons conjointement diverses solutions à l’épreuve du temps : une infrastructure data, des systèmes UPS, de l’éclairage de sécurité, de l’appareillage, des systèmes de câblage, des panneaux de brassage… Nous avons par ailleurs noté lors de précédents projets comme la construction d’hôpitaux et d’hôtels, que les clients se montraient de plus en plus intéressés par les applications connectées et les économies d’énergie. Ce phénomène engendre des applications intéressantes dans la prison de Haren, comme par exemple la lumière qui s’éteint automatiquement dans la cellule lorsque le détenu la quitte (pour aller travailler) en emportant son badge. Ceci entraîne une réduction conséquente de la facture énergétique pour le client final. »

« Il est passionnant et très enrichissant de pouvoir, en tant que partenaire du client final, l’accompagner dans ses souhaits et exigences techniques. Nous partons ensemble d’une feuille blanche et cherchons des solutions durables et abordables. Nous traitons les commandes entrantes en pensant au client et veillons à ce que tous les produits et équipements soient livrés rapidement. » « Nos collègues du service de calcul qui chiffrent les offres sur base des demandes entrantes, peuvent eux aussi témoigner de la grande réactivité de Legrand à ce stade du processus et de la grande qualité des produits de nos gammes. »

Le rôle crucial des systèmes UPS de Legrand

Il est très important pour toute organisation de disposer d’une protection efficace contre de brèves chutes de tension ou coupures de courant. Ce facteur est évidemment plus qu’essentiel dans une prison et il ne faut lésiner ni sur les coûts, ni sur les efforts pour se munir de la meilleure solution possible à cet égard. Les chutes de tension et coupures de courant y sont tout simplement inadmissibles. Tony Masure nous explique :

« Une cellule témoin a été construite sur le site. Les collaborateurs du SPF Justice ont pu s’en donner à cœur joie pour tester la solidité des fenêtres et matériels, et ce sans risquer une éventuelle incarcération... »

« Le cahier de charges original faisait mention d’un grand nombre de systèmes UPS standard. Mais comme chez Legrand nous devons veiller à un dimensionnement correct et à la qualité de nos systèmes, nous avons donc pris la décision, en concertation avec le client et les ingénieurs d’Engie Solutions, de remplacer ces produits standard par un système modulaire et flexible d’UPS plus petits dans une configuration plus puissante. Comme avantages, cela nous permet d’effectuer bien plus rapidement les éventuelles modifications ou réparations et de disposer d’un minimum de pièces de rechange pour l’ensemble du parc UPS. Concernant la fourniture des batteries, nous avons opté pour un partenariat avec un fournisseur unique. Donc un service plus étendu pour le même prix, voilà qui ne peut que plaire au client ! »

« La maintenance et la réparation des systèmes UPS dans des bâtiments carcéraux exigent une approche extrêmement spécifique, mais les techniciens de maintenance peuvent dormir sur leurs deux oreilles : Legrand assure toujours un service après-vente approprié. Et puisque tous les systèmes UPS se composent des mêmes éléments, un technicien peut résoudre lui-même les problèmes rapidement et facilement, sans devoir commander des pièces détachées séparément. »

Des partenaires qui s’inspirent mutuellement

S’il y a bien un aspect sur lequel tous les partenaires s’accordent, c’est celui-ci : ce projet est une opportunité unique de construire l’avenir, chaque partie apportant, de par son expertise propre, une importante valeur ajoutée. Les partenaires ne sont pas des inconnus les uns pour les autres et peuvent ainsi se tirer mutuellement vers le haut à chaque étape du projet, depuis l’assistance à la conception jusqu’au support logistique. Des réunions de concertation inspirantes donnent souvent naissance à des solutions créatives et surprenantes, adaptées sur mesure aux attentes et besoins du client. Enfin, grâce à une définition claire de la propriété des différentes parties du projet, les lignes de communication sont limpides et comportent des points de contact fixes pour chaque partenaire. Chaque maillon de la chaîne fait ainsi partie d’une machine bien huilée...