Que faut-il savoir sur le nouveau RGIE 2020 ?

Que faut-il savoir sur le nouveau RGIE 2020 ?
Double interview d’experts de Legrand et Vinçotte

03/06/2020 - 17:15

Le nouveau RGIE (Règlement général sur les installations électriques) est en vigueur depuis le 1er juin. Le RGIE actuel date de 1981 et avait bien besoin d’une révision complète et d’une nouvelle structure. Quelles sont les principales modifications ? De quels changements de fond devez vous tenir compte en tant qu’installateur ou exploitant ? Et comment continuer à suivre cette réglementation complexe ?

Nous avons demandé quelques explications à deux experts : Philippe Cotton, Expert Electricity Academy chez Vinçotte et Geert Verschueren, Manager Normalisation chez Legrand.

 

Situation

« Le RGIE actuel – qui a près de 40 ans – est devenu une compilation hétéroclite de prescriptions réglementaires pour les installations électriques en Belgique. Au fil des années, ce dédale de textes et de sources officielles a montré toutes sortes de lacunes et, de plus, son contenu n’était plus en adéquation avec les tendances et évolutions récentes. En 2013, le SPF Économie a donc demandé que le règlement soit entièrement remis à jour et adapté aux documents de normalisation européenne. Cette tâche a été attribuée à Vinçotte et Wolters Kluwer. À la fin d’octobre 2019, le nouveau RGIE a été publié dans le Moniteur Belge. Depuis le 1er juin, toutes ses modifications sont en vigueur, ce qui harmonise notre pays avec les pays européens – la France, les Pays-Bas et l’Allemagne – qui ont d’ores et déjà procédé à cette réforme. »

Pourquoi un nouveau RGIE ?

« Il y a diverses raisons de remanier le RGIE existant. Grâce à cette restructuration en profondeur, la législation est plus conforme aux normes européennes, comme le document d’harmonisation HD 60364. En outre, elle assure une meilleure harmonisation entre les trois différents niveaux d’installation. Le nouveau RGIE intègre également de nouvelles technologies et applications à la législation. Enfin, la législation est plus claire, plus lisible et donc plus simple d’utilisation. »

Une nouvelle structure, mais aussi des modifications de fond

« En plus des modifications structurelles, le document a aussi fait l’objet de modifications de fond. Jusqu’à présent, le RGIE se composait d’un seul livre. Depuis le 1er juin, le règlement est divisé en 3 livres, chacun subdivisés en parties, chapitres, sections et sous-sections. Le livre 1 traite des installations à basse tension et très basse tension, le livre 2 des installations à haute tension et le livre 3 des installations pour le transport et la distribution de l’énergie électrique. Chaque livre comporte 9 parties, des figures et des tableaux. »

« Les installateurs et exploitants ont parfois beaucoup de mal à rechercher les informations dont ils ont besoin parmi cette compilation chaotique d’articles et d’avenants, entraînant souvent d’interminables débats avec les clients. Le nouveau livre 1 offre une synthèse pratique de tous les nouveaux articles – 68 au total – et arrêtés ministériels, ce qui simplifie considérablement le travail de recherche et élimine toute possibilité d’apparition de zones d’ombre à l’application de la législation. »

Intégration des nouvelles technologies et tendances

« Un autre grand pas en avant est l’implémentation de nouvelles technologies dans la nouvelle législation, comme par exemple bientôt les bornes de recharge pour véhicules électriques, les logements intelligents, les interrupteurs différentiels de type B et sélectifs ou les différentiels contrôlés à distance. Cette dernière application a été particulièrement d’actualité ces dernières semaines en raison des mesures de confinement, par exemple pour les résidences secondaires dont l’accès par les propriétaires était interdit.»

Lumière sur la sous-section 4.3.3.7 « mesures de protection particulières contre l’incendie » et les solutions sans halogène

« Le nouveau règlement met particulièrement l’accent sur les mesures de prévention contre l’incendie. La nouvelle sous-section 4.3.3.7 – entièrement revue et réécrite – impose aux professionnels une série de nouvelles obligations pour leurs installations électriques en vue de prévenir les incendies. La législation pose des exigences élevées quant au compartimentage des bâtiments, introduisant ainsi le nouveau concept de ‘circuits de sécurité et circuits critiques’ et une évaluation approfondie des risques y afférents. L’utilisation obligatoire de produits sans halogène dans des espaces publics – pouvant accueillir simultanément 50 personnes ou plus – attire particulièrement l’attention. Cette obligation vaut non seulement pour les câbles (comme c’était déjà le cas jusqu’à présent), mais aussi pour les canalisations, goulottes ouvertes et fermées, étagères à câbles, boîtes de dérivation et autres matériels d’installation électrique. Ceux-ci doivent être sans halogène ou au moins offrir un niveau de sécurité semblable. »

« L’utilisation de solutions sans halogène – comportant donc moins de 0,5 % d’halogènes – est plus sûre dans le sens où ce matériel, en cas d’incendie, dégage moins de fumées toxiques et sombres, ce qui permet à la signalisation de sécurité et aux voies d’évacuation de rester visibles et réduit ainsi considérablement le risque que des victimes soient blessées ou tuées. »

Legrand et Vinçotte proposent conseils et formations

« Legrand propose de nombreuses solutions sans halogène ou équivalents pour se conformer aux nouvelles obligations en matière d’installation. Outre une vaste gamme de produits, les installateurs, grossistes et clients finaux peuvent également compter sur une prestation de service personnalisée. Notre service de prévente donne ainsi des conseils sur nos produits aux bureaux d’études, en fonction de la nouvelle législation et des nouvelles normes. Notre service technique et notre service de calcul travaillent avec des cahiers des charges et offres de prix et répondent chaque jour aux questions pratiques des installateurs et des clients, et notre équipe de vente entretient d’étroits contacts avec les installateurs des secteurs résidentiel et tertiaire. Enfin, sur le site internet de Legrand, nos clients peuvent consulter 24/7 une FAQ pratique sur le nouveau RGIE. »

« Vinçotte Academy consacre beaucoup d’attention à la formation des professionnels du secteur. Grâce à des formations de base et des cours magistraux, les installateurs, conseillers en prévention, collaborateurs de bureaux d’études et autres professionnels peuvent perfectionner leurs connaissances sur la nouvelle législation. Ces formations sont dispensées lors de séminaires classiques ou de webinaires en ligne, et des formations internes – donc sur mesure pour les clients – sont également très populaires. Une chose est en effet certaine : plus un professionnel possède de connaissances techniques, plus ses installations électriques pourront se faire en toute sécurité, avec à la clé plus de sérénité et de confort, tant pour l’installateur lui-même que pour le client final. »

Vous pouvez retrouver toutes les formations organisées par Vinçotte Academy sur leur site Web via le lien ci-dessous : https://www.vincotte-academy.be/fr/all-courses